24 juil. 2015

Yourtes d'Ardèche

yourte d'ardèche nadège

yourte d'ardèche nadège
yourte d'ardèche nadège


Dans le genre week-end atypique à tester, il y avait bien longtemps que dormir dans une yourte figurait parmi les premières lignes de ma liste des nuits insolites à vivre.

Le concept a clairement le vent en poupe depuis quelques années et les maisons d’hôtes / locations de yourtes fleurissent désormais dans toute la France.

Charme, originalité, découvertes.
Mais outre l’effet je-suis-partie-faire-un-tour-en-Mongolie, dormir dans une yourte c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à un autre type de tourisme : l’éco-tourisme.

Moi, j’ai atterri chez Nadège, le temps d’un week-end, en Ardèche, niché quelque part en rase campagne, à quelques minutes de Valence.

Infos pratiques 

Les yourtes de Nadège, c’est 2h30 en voiture depuis Marseille, 1h15 depuis Lyon.

Deux types de prestations te sont proposés :
◆ la Yourte avec piscine
◆ la Yourte nature, champêtre

Fais ton choix.

La procédure est simple : un petit coup de téléphone à Nadège pour fignoler date et tarifs de ta réservation. Cette dernière t’envoie un petit PDF, qui, s’il peut paraître strict au premier abord, n’est qu’une énonciation de bon sens et de précisions qui t’annoncent la couleur du séjour.

Une fois tes intentions de séjour validées, Nadège t’envoie l’itinéraire à suivre. Comme c’est assez perdu dans la nature, ses petites yourtes, le GPS a du mal à les localiser, il faut se fier à ses indications pour trouver le lieu.
Donc attention, charge ta batterie (tu auras besoin de lui téléphoner) et retire de l’argent : ici tout se paye en cash.


L’Ardèche

Depuis la région, plutôt très rurale, de nombreuses activités sont à découvrir, de la randonnée pédestre à la visite de châteaux.
Le Rhône, depuis toute sa majesté, berce la région de ses affluents, se déverse en gorges, cascades, larges étendues fluviales, pour le plus grand bonheur de ton appareil photo.
Grottes préhistoriques, beffrois médiévaux, canyoning et sports extrêmes : l’éventail des choix ratisse large, ce qui en fait une région très France-profonde particulièrement agréable à visiter.


La vraie yourte mongole 

Ici, tu auras le privilège d’habiter de vraies yourtes mongoles que Nadège démonte en hiver et remonte à la pleine saison.
Matériaux 100%  naturels made in le pays des hautes steppes. Les poutres de bois, totalement peintes à la main, enserrées de cordes tissées en crin de cheval, soutiennent la tenture typiquement ornée de motifs traditionnels.

Sans clou ni vis, les éléments s’encastrent les uns dans les autres à l’aide de nerfs de yacks séchés, et la yourte tient sur ses pieds depuis un système très ingénieux de clef de voûte, rendant les poutres centrales inutiles, mais présentes pour le folcklore.   

Ambiance je-suis-partie-à-l’autre-bout-du-monde.
Déconnexion assurée.
Dépaysement garanti.


L’équipement du site

Une piscine. Exclusive. RIEN-QUE-POUR-TOI. Jolie, agréable. Ni trop grande, ni trop petite, avec fond variable t’as pieds / t’as pas pieds, et épuisette pour enlever toutes les bestioles à pattes qui viennent s’y suicider.

Au bord de la piscine, 6 transats. Deux petites tables en fer, une grande tablée sous la tonnelle, ainsi qu’une balancelle à deux places, outrageusement cosy. 

Apero time ?
Un four. Un frigo. Un congélateur. Et même un barbeuc.
Que demande le peuple ? Très belle soirée en perspective.
Attention, c’est assez spartiate en terme d’équipements assiettes-verres-bols-couverts. Prévoir tire-bouchon, verres à pieds et ramequins pour apéro digne de ce nom.


Trempoline & belle étoile

Le plus assez insolite, c’est le trempoline. Si toi aussi tu n’en avais pas fait depuis tes 10 ans, c’est l’occasion d’y remédier, et de tester ta confiance en la gravité. Jouissif.
L’astuce boho-chic : deux coussins, on s’allonge dessus et on regarde les étoiles… Instant fabuleusement romantique poétique.


Tranquillité olympique

Pas un bruit sur le site, si ce n’est le clapotis de l’eau, le chant des oiseaux et les lointains aboiement du chien des voisins, à six pâtés de maison. Bon et le moteur de la piscine, aussi, c’est vrai.
Mais ce côté nature, silence : A savourer pleinement sur un transat, avec bouquin et cocktail.


Aventures en toilettes sèches et douches solaires

Ça, c’est la partie qui pique un peu.
Le maître mot : économies d’eau. Par un système simple mais contraignant, se servir de l’eau nécessite d’ouvrir plusieurs robinets pas forcément placés à proximité.
Les sanitaires ici, ce sont deux cabines séparées d’une pièce de bois.

La douche solaire
Welcome to the concept douche sans rideaux avec vue sur les oiseaux.
La pression du jet d’eau, variable, c’est pas celui de la maison, hein.
Nadège met à disposition ses produits bio, gel douche et shampoing, et te demande de n’utiliser qu’eux, histoire de ne pas polluer ses sols.
Personnellement j’aime assez les sensations du contact avec la nature, j’ai trouvé même agréable cette douche avec vue, un peu à la tahitienne, alors ça ne m’a pas fait peur.

Les toilettes sèches
De plus en plus en vogue notamment dans les festivals de musique, le concept peine tout de même à entrer naturellement dans nos mœurs. Il faut dire que c’est assez déroutant de pisser sans cloisons autres que la haie de jardin, depuis laquelle tu entends des bruits de feuilles écrasées par un oiseau rodeur, de telle sortes que tu aurais plutôt l’impression qu’un mec que tu imagines forcément à moustache et bedonnant cherche à avoir vue sur ton spectacle.

Des stores en fines lattes de bois protègent ton intimité, mais honnêtement, quand tu les déplies y a des lézards qui sortent c’est globalement mort pour la pudeur.

Essayer d’y aller la nuit constituera l’apogée de ton moment déroutant.


La nuit dans la Yourte

Une yourte mongole, c’est conçu pour résister aux intempéries, originellement habitats de montagne par -40° l’hiver.

Aussi, la lumière ne filtrera pas d’un centimètre une fois la porte de la yourte fermée, donc si tu veux profiter de la matinée, pense à mettre un réveil, sinon c’est le piège, tu peux dormir jusqu’à midi.

Niveau isolement thermique, la yourte s’adapte à son environnement.
De sauna aux pleines heures de canicule, les degrés chutent à la tombée du jour, autant dans la yourte que dans l’air ambiant.

Moi, j’ai même eu froid la nuit, et j’ai été ravie d’avoir embarqué dans mes valises un plaid polaire, celui dans lequel je m’enroulais au cours des longues soirées de Janvier.  Ben oui, l’Ardèche, c’est comme un peu comme le désert les Alpes, trop chaud le jour, trop froid la nuit.

L’isolation sonore, c’est pas trop ça. Mais le lieu n’étant pas bruyant, aucun problème de ce côté la. Pour plus de folcklore, chercher sur son iphone des videos de meutes de loups hurlant à la pleine lune.

Dans la yourte, pas de luminaires. On s’éclaire à la bougie, disposées stratégiquement le long des points cardinaux. Ambiance poético-boho-cosy garantie.

Et parce qu’on ne peut tout de même pas survivre en 2015 sans électricité, une petite prise de courant est cachée dans la yourte, histoire de pouvoir recharger son iphone sans trop stresser.

Curieusement, aucun problème de moustiques. A croire que ce nuisible est un mythe en Ardèche. Le combo humidité + chair fraiche + lumière aurait pourtant eu tous les atouts pour les séduire.


Conclusion 

Tout dans les Yourtes d’Ardèche est pensé de manière à faire vivre à son visiteur un séjour atypique, ainsi qu’une véritable déconnexion du mode de vie urbain. Et en ça, c’est très réussi. Tout est agréable dans ce charmant coin de paradis. Oui, j’ai bien dit paradis. Tout n’était que luxe, calme et volupté.

Quelques bémols cependant sur la prestation.

L’espace
Même si ton espace perso, isolé, est délimité par des haies, il te reste en tête cette incertitude, celle de ne pas vraiment savoir si tu es seul. A l’écart sans l’être, pas très loin de la maison de la prorprio, n’ayant pas eu la possibilité de visiter le site en entier (Nadège s’y oppose), ne connaissant pas vraiment ses délimitations, tu te demandes forcément où se cachent les autres yourtes, qu’il ne t’ai pas permis de voir. Frustrant. Et puis, comme tu ne sais pas d’où le danger la faune peut survenir, tu sursautes au moindre bruit.
Moi, j’aurais voulu en (sa)voir plus.

Le temps
Préférer la location sur plusieurs jours.
La location à la journée est très frustrante. Arrivée à 16h, départ à 12h, on a peu le temps de profiter du site, au final, ce qui est assez con et bien dommage, à l’image de la sympathie de Nadège, rapide et fluctuante.

Notons tout de même un rapport qualité/ prix raisonnable.
Ainsi qu’un séjour déroutant, atypique, insolite.
Et… une piscine rien qu’à toi pour toi tout seul.
Par 35° à l’ombre, c’est cool.

Moi, je recommande.




Yourtes d'Ardèches

Nadège D'indy, 1140 route d'Etables, 07300 ETABLES
Informations & réservation : 06 23 02 23 48
http://www.location-yourte-ardeche.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire