20 sept. 2015

The Red ball project






Cette semaine l'art contemporain s'invitait à Marseille, s'y incurvait au détour d'une rue, y insufflant une bouffée d'art éphémère, pour la plus grande surprise des promeneurs.

La red Ball, c'est le joujou préféré de Kurt Perschke, artiste américain plutôt connu, s'étant illustré par cette manie de la trimballer partout avec lui à travers le monde. 

Après Chicago, Sydney, Londres, Abu Dhabi, Toronto, Barcelone, Taipei et Paris, la Red Ball débarque à Marseille où, de quartiers en quartiers, depuis ses cinq mètres de haut, elle aime à se glisser dans les interstices, souligner les vides et les volumes pour un très joli dialogue avec l'architecture de la ville. 

J'ai adoré. L'initiative. L'esthétisme. L'effet sur mes sens de cette anomalie qui saute aux yeux dans le paysage marseillais. 
La flopée créative de photos marseillaises qui déferle sous le hashtag #redballproject.

Indéniablement, la ville accélère. Dans la bonne direction. 
Je suis fan. 

___________________________________________________________________________________________________________________

The red ball projetct

Du 19 au 25 septembre 2015
Mucem 13002/ Palais Longchamps 13004/ place Sadie Carnot 13002/ plage Bargemon, Vieux Port 13002/ place des Pistoles, Le Panier 13002/ rue Vian, La Plaine 13006/ Bougainville 13015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire