8 avr. 2015

Jeanne Lanvin au musée galliera


Plus ancienne maison de haute couture encore en activité, la Maison Lanvin, fondée en 1889, inaugure sa première rétrospective dans le cadre de cette exposition en partenariat avec la Musée de la Mode de la Ville de Paris.

L’exposition retrace le très particulier destin de Jeanne, ainée d’une modeste famille de onze enfants, ayant travaillé dur pour bâtir son empire, l’un des premiers avec une femme à sa tête.

Partie de rien, Jeanne débute comme coursière pour une modiste, et ouvre sa propre boutique de mode quelques années plus tard, où elle expose les chapeaux qu’elle coud avec talent dans sa chambre de bonne sur son temps libre.
Le style Lanvin séduit par son savoir-faire dans la finesse des détails et très vite, la marque prend de l’essor.
Femme d’affaire aux sens aiguisés, Jeanne part à la conquête des marchés du vêtement pour enfant, pour mariées, de la lingerie et de la mode masculine.

C’est le succès pour elle, malgré l’émergence quelque années plus tard de concurrents de taille (Chanel 1910, Dior 1946), dont elle saura toujours se démarquer.

Ma première fois dans les murs du Palais Galliera depuis sa réouverture récente. Elégant, avec sa construction circulaire et son patio de colonnades. Mais la foule est au rendez-vous. Ahem. Moi, les files d’attentes dans les musées, ça me fait toujours grincer des dents. 
Mais ce coup-ci, au moins, tu attends sous des arcades. Et comme c’est la fashion week dans la file d’attente, c’est l’occasion pour toi de jaser lourdement d’aiguiser ton œil critique sur les attributs vestimentaires de tes congénères. Sans rire, le monde de la mode peut parfois se montrer ridiculement fascinant.

Carnet de croquis, tissus ethnique, photos…
Les inspirations de Jeanne sont diverses tout au long de sa vie, et plus que jamais, la passerelle entre l’art brut et la haute-couture se fait dans les travaux de la maison Lanvin.

La scénographie riche et variée, ne se fait non pas le long d’un fil conducteur chronologique, mais au fil des harmonies de matières et de couleurs, pour le plus grand plaisir des sens.
Une centaine de robes des années 20 à 37 s’exposent aux yeux du visiteur dans une symphonie de perles, broderies, de spirales, de découpes, de mousselines, de rubans, de cristaux, et de fils de soie.

Entrée 9€. Très correct, la visite les vaut amplement. 
Très très belle exposition. A ne pas rater !

Le plus ? Une application tout spécialement lancée en collaboration avec la maison Lanvin et le Palais Galliera.
« Expo Lanvin », téléchargement gratuit sur l’appstore. Très bien faite, une mine d’information en complément de la visite.  


Jeanne Lanvin
8 mars 2015 – 23 aôut 2015
Palais Galliera, Musée de la mode de la Ville de Paris
10, avenue Pierre-1er-de-Serbie – 75116 Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire