4 juil. 2015

Safe trip in Provence 2 : gordes & sénanque


















Safe trip in Provence. Ma Provence. A cheval entre Juin & Juillet. Sur l'autre versant du Luberon.
Il fait chaud. C'est caniculaire. L'ombre est ici une bénédiction, l'eau, une résurrection. Les cigales embaument le silence de leur chant, la lumière baigne les branches de sa chaleur.
C'est l'été.

Gordes : 

Un des nombreux villages perchés de Provence. Et l'un des plus visités de la région du Luberon.
Arpenter ses ruelles, c'est s'immerger joliment dans l'art de vivre en Provence. Nombre d'artistes y tiennent des galeries d'art. Shops, gastronomie, épicerie fine, femmes à chapeaux, chateau, et défilé de voiture de collection participent aux activités de ce village adopté par Russel Crowe dans Une grande année et par de nombreuses personnalités comme Chagal, Vasarely ou encore François Mittérand et Roman Polanski.

Le plus de la visite, c'est les caves du Palais St-Firmin. 
Aménagé depuis des siècles, un véritable réseau sous terrain parcourt la ville de Gordes, d'où se tenaient les activités d'artisanat et d'industrie, en raison du manque d'espace au sol, caractéristiques des villages en construction perchée.
Moulins à l'huile, citernes, canalisations sont observables pour 6€.
Attention, la visite vaut le détour grâce à ses magnifiques jardins privés. D'ordinaires interdits d'accès au public, ils s'ouvrent aux visiteurs à l'occasion d'un festival printanier ainsi que pour les journées du patrimoine. A ne pas rater.

A voir également : Le village des Bories.


L'abbaye de Sénanque :

Bâtiment du 12ème siècle. Monastère, encore habité par des moines cisterciens, ayant fait voeu de silence.

Visitable ou seulement déambulable, selon tes préférences.

Période conseillée pour plus de poésie : à partir de fin Juin / début Juillet. La lavande en fleur déploie ses plus belles couleurs, jusqu'à fin aôut (après c'est trop tard, c'est l'heure de la récolte).

L'abbaye vit de l'exploitation de ses hectares, productrice de lavande (c'est du lavandin, en fait) et de miel.

La visite guidée : 7,50€. Quarante-cinq minutes d'explications, et de déambulation dans ces lieux chargés d'histoire. Je ne la recommande que modérément, le prix étant très élevé pour la qualité de ce qui est donné à voir aux yeux du visiteur (le dortoir, l'église et le cloître).

Focus sur la boutique, particulièrement bien achalandé. Le rayon livre, plus pointu que la FNAC. Bouquins spécialisés sur la Provence, l'ordre cistercien, l'architecture religieuse et en général, la cuisine de la région, les plantes aromatiques, la géologie, les retraites monastiques, la foi chrétienne...

Du coté des objets, que des produits régionaux, une grande partie produite par la vie monastique. Sacs de lavande (achetés en masse par les touristes aux yeux bridés), bougies parfumées, herbes de Provence, chapelets, icône de prières...

Moi j'ai raflé du sucre à la lavande, du vinaigre à l'estragon et des fleurs de pollen : production 100% monastique.

NB : attention, les lieux peuvent devenir très touristiques en haute saison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire