3 sept. 2015

Futurs, de la ville aux étoiles. Matisse, Miró, Calder...






Futurs, c'était l'expo de l'été à Marseille, dans la traditionnelle lignée des temporaires de la Vieille charité.

Attention, le titre est assez racoleur. Si tu t'attends à te plonger dans une série de tableaux de Matisse et Miro, pour une aprem à l'esthétique fauviste, c'est mort. Car ce n'est pas du tout le propos de l'expo.

Futurs rassemble une série de productions artistiques (tableaux, scultpures, installations) qui donne à voir au spectateur un panel général d'une vision disparate, parfois drôle ou parfois sombre, que portaient les artistes sur les possibilité du Futur, au siècle où les progrès des sciences et techniques bouleversent les codes et les attentes de la société.

L'expo se divise en trois parties distinctes, incarnées par des noms de films équivoques : Metropolis, La guerre des mondes, L'odyssée de l'espace et quelques grands noms de l'art contemporain (Mondrian, Raysse, Malevitch, Klein... pour ne citer qu'eux) s'exposent au fil des courants artistiques qu'ils incarnent.

Personnellement j'ai trouvé cette expo atypique. Il est rare qu'on s'intéresse aux données du futur dans l'art présenté au grand public, traditionnellement plutôt dirigé vers le passé avec la mise en scène de nombreuses rétrospectives.

Quelques oeuvres m'ont interpellées, le B52 de Wolf Vostell, les mobiles de Calder, les Twin towers d'Ivan Navarro.

Et j'ai tout particulièrement adoré l'oeuvre phare de L'Odyssée de l'espace, dans la chapelle : l'incroyable balle miroir respirante de Bruno Peinado. Je serais restée des heures à la ressentir, à la contempler.

Bref, la visite vaut le coup, ne serait-ce que pour la traversée des courant artistiques (c'est fou ce que j'aime pas le pop art et le fauvisme) et la réflexion globale sur le Futur, en plus de l'exceptionnel prêt L'or de l'Azur de Miro directement venu du Montjuic de Barcelone.

Bonus : des gens qui ont pris de très belles photos de cette expo : ici & ici.

___________________________________________________________________________________________________________________

Futurs, de la ville aux étoiles. Matisse, Miro, Calder...

Centre de la vieille charité
2, rue de la charité 13002 Marseille
Du 22 mai au 27 septembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire