Picasso, Voyages imaginaires à la vieille charité

4/21/2018

marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


L'événement de la saison dans le paysage culturel marseillais c'est la grande expo Picasso, voyages imaginaires. Scénographiée en deux temps, le gros de l'exposition abritée entre les murs du musée de La vieille charité précède un second découpage exposé dans une antenne du Mucem.

De mon côté j'ai eu la chance de visiter l'exposition avec une guide exceptionnelle. 1h30 de visite passionnante et 6 pages de prises de notes.

Picasso n'a pas souvent voyagé. Détestant l'exotisme et les longs trajets, qu'il juge inutiles et susceptibles d'entraver inutilement le temps consacré à son travail, il n'a mis que deux fois le pied hors de son périmètre de vie franco-espagnole.

Sa curiosité et son appétit culturels sont assouvis par ses visites de musées. Picasso, qui ne jetait jamais rien, puise son inspiration principalement dans son immense collection de cartes postales, envoyées par ses amis, dont une petite partie se donne à voir au spectateur.

Organisée autour de prêts prestigieux (dont le très fameux tableau La course) de musées comme de collections privées, l'exposition, qui fait dialoguer les toiles de Picasso avec le fond du musée d'archéologie de la ville, prend pour point d'appui la visite de l'artiste à Marseille en 1907, où il acheta son premier masque africain.

L'exposition s'articule chronologiquement selon les périodes de peinture de la vie de l'artiste.
Bohème bleue, Afrique fantôme, Amour antique, Soleil noir et Orient rêvé, plus une antenne dédiée aux Ballets russes.




marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre

Picasso nait en 18, à Malaga. Il est le fils d'un petit professeur de dessin qui peine à gagner sa vie de ses aptitudes au crayon.
Très vite, le père se rend compte des prédispositions de son fils et le pousse à intégrer les beaux arts de Barcelone. Confronté à l'académisme, Picasso s'ennuie et déserte les cours. Lâché dans les rues de Barcelone à 15 ans, il fréquente les maisons closes et dédaigne les beaux arts de Madrid où la rigidité de l'enseignement est le même. En, Picasso est choisi pour représenter l'Espagne à l'Exposition Universelle de Paris de 1900.

On peut dire que la carrière de l'artiste commence en 1904, lorsqu'il s'installe à Paris et prend ses quartiers au bateau-lavoir, aux côtés de toute l'avant garde européenne qui dépoussièreront les codes académiques pour faire entrer l'art dans une ère moderniste.

Max Jacob lui apprend le français. Il évolue aux côtés de Cézanne, Apollinaire et Ambroise Vollard. 



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


Dans la première salle, Bohème bleue, on peut observer quelques tableaux de la période bleue de l'artiste. Ces temps tristes et sombres pour Picasso, qui accuse la mort de son père et de son ami Casagemas, le plongent dans la morosité. Ses sujets reflètent son état d'esprit : il vient peindre dans les auspices, portraiture les malheureux, les sans le sous. 

Son trait, pas encore déformé, ressemble aux peintures des impressionnistes, essentiellement des portraits.

Mais sa rencontre avec une jolie jeune femme, modèle, Fernande Olivier, le re-connecte à des émotions plus joyeuses. S'en suivra sa période rose, plus légère et plus gaie, totalement occultée par l'exposition. 



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


Picasso, qui ne vit pas encore de son art, n'a pas encore trouvé sa démarche et le trait caractéristique qui le suivra toute sa vie. C'est grâce à Gertrude Stein qui lui présenta son ami Derain que tout lui viendra.

Derain, fondateur du fauvisme, est celui par qui l'artiste découvre l'art africain. C'est un choc sans précédent pour Picasso. Il s'approprie ces codes, bâtis autours du cône, de la sphère et du cylindre, qui sont les bases de l'art africain pour représenter la réalité. 

1907, c'est la naissance du cubisme avec des Demoiselles d'Avignon, qu'il laissera dans l'ombre et ne présentera aux marchands d'art que bien des années plus tard. On observe sur les murs de l'expo une rare étude effectuée pour ce tableau mythique. 

Picasso fréquente Eva Gouel, modèle aussi, jusqu'à la mort de cette dernière de la tuberculose. Il se rapproche de Braque, fréquente Cocteau et se lie d'amitié avec Matisse.

Son trait déforme les corps et pose les bases de sa doctrine artistique personnelle : à l'image des statuaires dogons et des masques grebo, il affirme le pouvoir magique et la nature incantatoire de sa vision de la peinture.



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


Picasso, qui n'est pas encore très connu, jouit d'un coup de pouce de Cocteau qui le propulse dans de plus hautes sphères. Choisi pour dessiner les décors de nombreuses scènes de spectacles et de ballets russes, l'artiste s'ouvre à un nouveau public, la bourgeoisie européenne. 

Touchant à tout, décors et costumes, Picasso collabore à 4 spectacles qui lui permettent d'explorer de nouvelles possibilités formelles. L'artiste use de références classiques telles la comedia del arte, le théâtre de marionnettes, l'art sacré et le folcklore espagnol pour insuffler du modernisme figuratif dans les spectacles de son temps.

A partir de 1921, grâce aux ballets russes, Picasso gagne beaucoup d'argent. Il s'achète même un château. 



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


Rapidement, il se marie avec Olga Khokhlova, danseuse de ballet et jeune héritière fortunée qui bouleverse son train de vie et le fait fréquenter la bonne société des salons bourgeois de l'époque. 

Cette période de l'entre deux guerres correspond à un certain "retour à l'ordre" dans le travail de l'artiste. Reprenant les codes et les thèmes des grands maitres et de l'antiquité greco-romaine, Picasso dessine ses femmes lourdes et massives, non dépourvues de grâce.

Avec Olga, il passe de mémorables étés sur la côte d'azur en compagnie d'Hemingway, de Fitzgeral et de toute la génération perdue. Picasso devient père d'un fils ainé, Paul. Malgré l'importance de la figure de sa femme dans sa vie d'homme et d'artiste, en témoignent les nombreux tableaux peints à son effigie, son union avec Olga prend rapidement l'eau : ils n'ont rien en commun. 

L'artiste se console avec Marie-Thérèse Walter, une jeune vendeuse de 17 ans qu'il rencontre aux galeries Lafayette. Elle sera sa muse et son amante pendant une décennie entière. De leur union illégitime naitra leur fille, Maya.



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


La période suivante, Soleil Noir, tire son nom d'un poème écrit à la peintre et photographe Dora Maar.
Si Marie-Thérèse Walter a remplacé son épouse dans son oeuvre, Picasso ne tarde pas à se prendre de passion pour Dora Maar, muse des surréalistes. Il trouve en elle un alter-ego intellectuel et plonge dans une passion destructrice qui durera une décennie également. Il s'associe de plus en plus au personnage du Minotaure, symbole d'une vie sexuelle débridée.  

Le climat est à la tristesse : l'Espagne vient d'entrée en guerre civile. Picasso peint Guernica, son premier manifeste politique. Il affirme que l'art n'est pas là pour décorer les appartements, mais qu'il s'agit d'une arme. Si l'artiste n'entre pas en résistance lors de la seconde guerre mondiale, il a le mérite de ne pas quitter Paris, à l'image de Matisse et soutient comme il peut la France libre dans un contexte où les nazis considèrent sa peinture comme "art dégénéré". 

Sa rencontre avec Françoise Gilot, peintre éprise de liberté, change bien des choses. Fougueuse et rebelle, la jeune femme le tire vers des sujets plus sages. Natures mortes, thématiques de la mer apparaissent dans ses peintures, évoquant les poteries antiques à figure noire. Deux enfants naissent de cette union illégitime, Claude et Paloma.

Picasso se prend de passion pour la céramique.  



marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre


La mort de son ami de toujours Matisse, dont il ne se senti jamais le rival puisque les deux artistes, complémentaires, travaillaient l'un sur la forme et l'autre sur la couleur, l'attriste profondément. Il suit les pas de l'artiste et se positionne sur le chemin des odalisques. Reprenant les thèmes des peintres orientalistes du 19ème, Picasso s'approprie les codes de ses origines andalouse, faisant siennes les formes et couleurs propres aux azulejos de l'Alhambra. 

Il finit par aménager sur la côte d'azur et épouse à 72 ans sa dernière compagne, Jacqueline Roque, de 45 ans sa cadette, la fille du céramiste qui vend les créations de l'artiste.

Son trait, qui a évolué vers plus de simplicité, devient plus graphique. 

Picasso s'éteint en 1973, à l'âge de 12 ans. Il laisse derrière lui une production de plus de 50 000 oeuvres. 




marseille exposition picasso voyages imaginaires lafianceedelarbre



Une chouette expo, pas très facile d'accès tout de même sans visite guidée. La scénographie qui reprend la chronologie de la vie de l'artiste, a le mérite de donner au spectateur un panorama de la vie de l'artiste assez conséquent. Tableaux, sculptures, esquisses et objets de collection ponctuent les lieux, découpés en fonction des périodes créatives de la vie de l'artiste. 

Pablo Picasso. Un génie ? Un manipulateur ? Un gros connard ? Dans tous les cas, ceux qui l'ont fréquenté s'accordent tous à dire qu'il émanait de Pablo Picasso un véritable magnétisme. Les tensions nourrissant clairement son art, il a donc tout fait pour les cultiver.

L'artiste pour qui le processus créatif comptait bien plus que le résultat cherchera toute sa vie à faire aller son trait vers la simplification, sans jamais basculer dans l'abstraction totale : une volonté de toucher tous les publics.

Pour ma part, je retiendrais de cette exposition, pas si riche que ça visuellement, un nouvel intérêt personnel pour la vie et l'oeuvre de Picasso. Pas franchement fan de son travail, j'ai découvert au détour de mes recherches, motivées par la visite de l'expo, une richesse picturale au delà de ce que je connaissais qui m'a franchement beaucoup plue.




Picasso, Voyages imaginaires
Centre de la Vieille charité, 2, rue de la Charité, 13002 Marseille
Du 16 février au 24 juin 2018

Picasso et les ballets russes 
Mucem, au Fort St Jean / 7 prom. Robert Laffont 13002 Marseille
Du 16 février au 24 juin 2018






  • l'article de Lisa B{ici}
  • le très précis article de myprovence {ici}

You Might Also Like

0 commentaires