21 avr. 2015

Le mobile "porte-chapeau"


Ces dernières saisons, le chapeau c'était un peu LE truc à posséder. Le chapeau c'était juste un peu LA parrure qui faisait fantasmer un large éventail de la population, de la petite meuf lookée à la cinquantenaire obèse qui n'ouvre jamais un magazine, en passant par les sensibilités les plus pointues du rayon homme.

Face à cet emballement de masse habillage du désir commun, on distingue deux sortes de personnes : celles qui ont miré le chapeau sous toutes ses coutures, avant de renoncer à s'imaginer avec dans un long soupir nostalgique et celles qui ont osé s'en emparer et le visser sur leurs têtes.

Que tu fasses partie de celles qui en ont fait la pièce maitresse de leur garde robe ou de celles qui l'ont porté deux fois, si tu es désormais détentrice d'un chapeau tu t'es forcément posé la même question que moi : on le range où ce putain de chapeau  ? 

Chacune y va de son astuce.
Moi je l'ai suspendu à un clou abandonné de mon mur. Et je me suis vite rendue compte que c'était visuellement bien nul, cette option-là.

Alors face à ce désarrroi, on fait quoi ? Mmmh... 
Et ben on pimpe le clou, pardis !

Inspiration aérienne, légèrement tropicale.

Pour fabriquer un beau truc qu'on pourra presque appeler un porte chapeau, il te faut :
- un ceintre en fer
- du fil
- du papier de couleur
- de la colle



Etape 1 :

Tu découpes une bande de papier calculée de façon à ce que lorsque tu la plies en son centre, la forme obtenue donne un carré parfait.

Etape 2 :

Une fois ton papier plié en carré parfait, tu lui découpes une diagonale, sans pitié. Deux triangles volants vont te rester dans la main. Mais toi, tu t'en fous, c'est l'autre pliage qui t'intéresse.

Etape 3 :

Tu ouvres ce triangle de papier. Et tu vas recourber la pointe sur environ 1cm, et en suivant cette logique-là, ça va te donner un accordéon. Dans le sens de la longueur, tu plies l'accordéon en deux.

Etape 4 : 

Si tu fais rejoindre les deux extrémités, une jolie feuille tropicale se forme. N'oublie de faire passer du fil (moi je suis partie sur du ton sur ton) et de le nouer autour de ta feuille, parce que l'idée, c'est de la suspendre.

Etape 5 :

Tu peux maintenant coller les deux extrémités entre elles. Comme c'est assez récalcitrant, moi j'ai utilisé des pinces à papier quelques minutes pour que le pliage s'habitue à sa nouvelle forme.




Et voilààààà.
Répète l'opération autant de fois qu'il te plaira, en variant, ou pas, les formes et les couleurs.
Moi j'ai noué le tout sur mon cintre (il faut varier les tailles, et la longueur du fil pour une bonne harmonie visuelle), que j'ai posé sur mon clou et TADAAA ça m'a pimpé mon "porte chapeau".

P.S : J'ai piqué la technique de pliage chez Wild Birds Collective.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire